Contact for the resource

MIO UMR 7294 CNRS

40 record(s)
 
Type of resources
Available actions
Topics
INSPIRE themes
Keywords
Contact for the resource
Provided by
Formats
Representation types
Update frequencies
status
Scale
From 1 - 10 / 40
  • Categories  

    OBJECTIF – Mesures des flux de matières d’origine atmosphérique en mer Méditerranée dans le cadre du réseau MOOSE Mesures en réseau avec cap Béar et cap ferrat Le milieu marin est de plus en plus soumis à l’influence anthropique, très directement sur la frange littorale, mais également au large par les retombées atmosphériques qui peuvent se propager très loin. La Méditerranée étant une mer oligotrophe, c’est-à-dire pauvre en élément nutritifs, tout apport d’éléments peut être un facteur de développement biologique significatif. Par contre l’apport de contaminants et de polluants par voie atmosphérique peut être un facteur perturbant ou inhibant l’écosystème. Le site du Frioul offrant l’opportunité de quantité les retombées atmosphériques dans la zone côtière, le Service d’Observation du MIO a proposé d’utiliser ce site pour installer des collecteurs de retombées atmosphériques. Collecteur de retombées atmosphériques sèches et pluies (MTX Italia) installé sur une plateforme dans l’enceinte du sémaphore de Pomègues Un collecteur de type MTX permet de récupérer les retombées sèches et les retombées humides (pluies) séparément. Parallèlement, un système de pompage en continu des aérosols a été mise en place dans la pièce supérieure du sémaphore. Il est composé de pompes à vide reliées à un compteur qui aspire en continu l’air qui est filtré sur un filtre disposé à l’extérieur. La collecte des échantillons est assurée chaque semaine par un opérateur du MIO. Par ailleurs le MIO assure le traitement et l’analyse de la matière récoltée. Les éléments suivants, source de fertilisation du milieu marin sont déterminés : - Azote total - Phosphore total - Carbone total - Formes solubles de l’azote (nitrate, nitrite, ammonium) - Formes solubles du phosphore (orthophosphates) - Formes particulaires de l’azote, du phosphore et du carbone. SITE : Iles de Pomègues - Sémaphore du Frioul PROGRAMME DE RATTACHEMENT - Mediterranean Oceanic Observing System on Environment : MOOSE - Labellisation : SOERE - INSU - Financement : SOERE – INSU – Ville de Marseille RESPONSABLE LOCAL: - Patrick Raimbault DISPONIBLITE DES DONNEES : - Base de données SEDOO: http://mistrals.sedoo.fr/MOOSE/ PARTICIPANTS : - M. Fornier : collecte - V. Lagadec analyses chimiques - P. Raimbault : analyses élémentaires PARTENAIRES - MOOSE - CHARMEX- Ville de Marseille – Parc des îles du Frioul - OSU de Villefranche et de Banyuls

  • Categories  

    L’Observatoire du milieu porté par le GIPREB (Groupement d’Intérêt Publique pour la Réhabilitation de l’Etang de Berre) a pour vocation de suivre depuis 1994 l’évolution hydrologique et biologique de l’étang de Berre (France, Méditerranée). Le suivi du benthos dans l’étang de Berre se fait depuis 2005. Il est réalisé par le GIPREB dans sa totalité. Il y a deux échelles temporelles et spatiales distinctes de suivi : 1) Les station centrales : prélèvement mensuel en 3 stations de l’étang de Berre ============================================================= *Date de début de la série : 2005 *Fréquence : Prélèvement mensuel *Coordonnés des points de Prélèvement : B3 Long : 43.3066 ; Lat : 5.0435 ; Profondeur : 5m B4 Long 43.2708 ; Lat : 5.0567 ; Profondeur : 9 m B6 Long 43.2633 ; Lat 5.0644 ; Profondeur : 9m *Protocole : Engin : Benne Orange peel de 1/12 m² Méthode : Triplicata par station et comptage/détermination des espèces présentes *Paramètres : Richesse Spécifique Densité d’individus (nombre par m²) 2) Les station côtières : prélèvement bi annuel en 10 stations de l’étang de Berre ============================================================= *Date de début de la série : 2005 *Fréquence : Prélèvement Bi annuel (Aout ou septembre et décembre ou février) *Coordonnés des points de Prélèvement : B1 Long 43.3075 Lat 5.0039 Profondeur : 4 m B2 Long 43.3027 Lat 5.0659 Profondeur : 4 m B5 Long 43.2544 Lat 5.0386 Profondeur : 4 m B7 Long 43.2562 Lat 5.1074 Profondeur : 4 m B8 Long 43.3246 Lat 5.0146 Profondeur : 4 m B9 Long 43.2746 Lat 5.0889 Profondeur : 4 m B10 Long 43.2879 Lat 5.1171 Profondeur : 4 m B11 Long 43.273 Lat 5.1105 Profondeur : 4 m B12 Long 43.244 Lat 5.0343 Profondeur : 4 m B13 Long 43.2845 Lat 5.0022 Profondeur : 4 m *Protocole : Engin : ¼ d’une benne Benne Orange peel de 1/12 m² Méthode : Triplicata par station et comptage/détermination des espèces présentes *Paramètres : Richesse Spécifique Densité d’individus (nombre par m²)

  • Categories  

    In the framework of the SNO/SOERE MOOSE (Mediterranean Ocean Observing System on Environment https://www.ir-ilico.fr/Les-reseaux-elementaires/Fiches-d-identite-des-reseaux-elementaires/MOOSE ) program, the Mediterranean Institute of Oceanography is operating coastal High Frequency Surface Wave Radars (HF radar) on the North Western Mediterranean coast. This activity is also supported by the following European Research Infrastructure Jerico-Next (https://www.jerico-ri.eu), and Intereg MED programs as Impact and Sicomar +. HF radar provide high resolution (3­-5 km), synoptic view of surface currents from the shore up to 80 km off shore at hourly time scales. The measurement principle is based on the Doppler effect created by an additional current on the intrinsic speed of the waves selected by radar-sea interactions, called Bragg waves, having a wavelength of half that of the radar e.m. waves and propagating in the axis of observation (radial currents). A single radar scans the sea in azimuth and determines the radial components of the current at each adjacent cell along each azimuth. Two separate radars for the same area from different angles then collect the information necessary for mapping vector current from the combination of the two sets of radial components. The HF radar data set is made of monthly averaged surface currents, geo-referenced on cartesian lon/lat coordinates. The radial velocities maps are provided applying a Direction Finding technique (instead of traditional Beam Forming) not only to the full array of antenna but also to subarrays made of a smaller number of sequential antennas, a method which we refer to as "antenna grouping". Radials from Peyras-Peyras and Porquerolles-Benat are computed to reconstruct the vector field.

  • Categories  

    The New Caledonia lagoons show high seasonal and interannual variability (related to El Niño – Southern oscillation – ENSO - variability). They present a great diversity of local situations linked to differences in their geomorphology, to the nature of terrigenous inputs and to varied anthropogenic pressure. This variability impacts the structure of planktonic communities and their biodiversity. The scientific objectives of the CLAPPP project developed on 6 New Caledonia lagoons are : - 1) to describe the local environmental conditions and their seasonality, - 2) to understand the heterogeneity of phytoplankton communities at the biological, spatial and/or temporal levels, - 3) to study the role of this diversity in the functioning of coral ecosystems and the regulation of biogeochemical cycles, and - 4) to assess the importance of phytoplankton as an index of productivity and health of the lagoons in relation with local stress conditions and the risk of HABs. DOI: - https://doi.org/10.34930/2b52defe-e5f3-4fe2-9f2f-741d90e624ea Citation: Rodier, M., & Arfi, R. (2020). CLAPPP - New Caledonian lagoons: Physics and Phytoplankton processes [Data set]. MIO UMR 7294 CNRS. https://doi.org/10.34930/2B52DEFE-E5F3-4FE2-9F2F-741D90E624EA

  • Categories  

    The LAgrangian Transport EXperiment (LATEX) project (2008-2011) is designed to study the mechanisms of formation of anticyclonic eddies and their influence on cross-shelf exchanges in the western part of the GoL. The dynamics of mesoscale eddies is particularly important in this part of the GoL since it represents a key region for regulating the outflow from the continental shelf. The eddy dynamics is investigated using Symphonie, a 3-dimensional, primitive equation model, with a free sea surface, hybrid sigma coordinates, based on Boussinesq and hydrostatic approximations [Marsaleix et al., 2006, 2008]. We use the upwind-type advection-diffusion scheme adapted by Hu et al. [2009] to improve the ability of the model to reproduce coastal mesoscale eddies in the western part of the GoL. In the present study, the model is implemented over the whole GoL with an horizontal resolution of 1 km × 1 km (Figure 1). The vertical discretization consists of 40-hybrid vertical levels. The vertical resolution varies from 1 m in the upper ocean to 40 m near the bottom. "For a complete review of the LATEX projet, see : - Petrenko, A., A., Doglioli, A.M., Nencioli, F., Kersalé, M., Hu, Z., d'Ovidio, F. (2017). A review of the LATEX project: mesoscale to submesoscale processes in a coastal environment. Ocean Dynam., 67:513 - doi: 10.1007/s10236-017-1040-9 - https://doi.org/10.1007/s10236-017-1040-9 ----- Le projet LAgrangian Transport EXperiment (LATEX) (2008-2011) est conçu pour étudier les mécanismes de formation des tourbillons anticycloniques et leur influence sur les échanges entre plateaux dans la partie occidentale du GdL. La dynamique des tourbillons à méso-échelle est particulièrement importante dans cette partie du GdL, car elle représente une région clé pour la régulation du flux sortant du plateau continental. La dynamique des tourbillons est étudiée à l'aide de Symphonie, un modèle d'équation primitive tridimensionnel, avec une surface de mer libre, des coordonnées sigma hybrides, basé sur Boussinesq et des approximations hydrostatiques [Marsaleix et al., 2006, 2008]. Nous utilisons le schéma d'advection-diffusion de type vent debout adapté par Hu et al [2009] pour améliorer la capacité du modèle à reproduire les tourbillons côtiers à méso-échelle dans la partie occidentale du GdL. Dans la présente étude, le modèle est mis en œuvre sur l'ensemble du GdL avec une résolution horizontale de 1 km × 1 km (Figure 1). La discrétisation verticale est constituée de 40 niveaux verticaux hybrides. La résolution verticale varie de 1 m dans la partie supérieure de l'océan à 40 m près du fond. Pour plus d'information sur le projet LATEX : - Petrenko, A., A., Doglioli, A.M., Nencioli, F., Kersalé, M., Hu, Z., d'Ovidio, F. (2017). A review of the LATEX project: mesoscale to submesoscale processes in a coastal environment. Ocean Dynam., 67:513 - doi:10.1007/s10236-017-1040-9 - https://doi.org/10.1007/s10236-017-1040-9

  • Categories  

    Medium and long term observation of the coastal environment in New Caledonia. Climatic variability in tropical zones. Evolution of the monthly, seasonal and interannual variability of the hydrological and biogeochemical characteristics of marine waters at a point located off the Bay of Dumbéa (N-NW of Noumea, New Caledonia) on a depth of 10m. Measurement of the impact of natural and anthropogenic forcings on the environment, study/quantification of the consequences of this variability, both natural and anthropogenic, on the structuring and functioning of the pelagic ecosystem, and in particular on the appearance of diazotrophic blooms. Validation of the images obtained by different ocean color sensors by monitoring the variations of the "water color" for an adjustment of the algorithms of calculation of the chlorophyll obtained from satellite reflectance. Possible measurements of the impact of the atmospheric plume of the SLN (Société Le Nickel = nickel treatment by pyrometallurgy) following preliminary work.

  • Categories  

    CARLIT : Évaluation de l’état écologique du littoral rocheux méditerranéen français – Descripteur ‘Macroalgue’ de la Directive Européenne Cadre sur l’Eau Dans le cadre du contrôle de surveillance DCE-Bassin Rhône côtier Méditerranée, la mise en œuvre du descripteur ‘Macroalgue’ a été mise en place depuis le printemps 2007 en utilisant la méthode CARLIT. Les communautés rocheuses des étages médio- et infralittoraux (frange supérieur de l’étage infralittoral souvent émergée), la géomorphologie et la nature de la roche ont été cartographiées à l’échelle 1/2 500ème. Un niveau de sensibilité écologique face aux perturbations sur une échelle de 1 (peu sensible) à 20 (très sensible) est attribué à chaque communauté. Les communautés ayant les niveaux de sensibilité les plus forts représentent les communautés climax de la zone littorale. Par une analyse géo-référencée, un indice de qualité environnementale est calculé, et permet ainsi de déterminer, pour chaque masse d’eau, un statut écologique établi suivant les critères de la Directive Cadre Européenne sur l’Eau. Les littoraux sédimentaires sont ignorés à l’exception des baies naturelles très fermées où les phanérogames peuvent être abondantes, ainsi que l’intérieur des ports et des marinas. Ces deux dernières zones étant trop perturbées, elles nécessitent l’utilisation d’autres indices comme par exemple l’analyse de l’eau. L’intégralité des côtes rocheuses françaises méditerranéennes a été cartographie (depuis 2007). La méthode CARLIT (CARtographie LITtorale) développée par Ballesteros et al., 2007 et modifié par Blanfuné et al., 2017, consiste à mesurer l'abondance et la distribution des communautés ou espèces de macroalgues dominantes présentes sur les substrats rocheux de l’étage médiolittoral et de l'horizon supérieur de l’étage infralittoral (0-50 cm de profondeur) en fonction de la géomorphologie de la côte (présence de falaise supérieure à 15 m de hauteur) et de la nature du substrat (naturel, artificiel, etc.). L'abondance des communautés est cartographiée à partir d’une petite embarcation longeant la côte au plus près du littoral et à 4-5 km/h. La méthode ne s’applique donc pas à des masses d’eau dont la côte est sableuse, où le descripteur macroalgues n’est pas pertinent. Par une analyse géoréférencée, un indice de qualité environnementale (EQR) est calculé, et permet ainsi de déterminer, pour chaque masse d’eau, un statut écologique (ES) établi suivant les critères de la Directive Cadre Européenne sur l’Eau. Une deuxième vague d’évaluation a commencé depuis 2012.

  • Categories  

    Sites d'étude : Zone Proximale de la Baie de Marseille - SOLEMIO Baie de Marseille 05° 17' 30 E - 43° 14' 30 N (3 milles de la côte) - JULIO Large du Planier 05° 15.13 E – 43° 08.06 N OBJECTIF – Thématique générale Cette opération fédératrice et transversale du MIO a pour objectifs scientifiques de : 1) de quantifier à l'échelle régionale les flux à la frontière Est du GDL par une stratégie d'observation des entrées du courant nord sur le plateau et des apports du Rhône ainsi que les productivités associées pour déterminer leur impact sur la dynamique du plateau continental, 2) d'évaluer à une échelle plus circonscrite l’impact de la métropole Marseillaise sur la zone proximale de la Baie de Marseille. Programmes de rattachements : MERITE/MERMEX/MISTRALS, SOMLIT, OT-Med MED-POL (2015-2017), programme Blue-POLUT (Agence de l’Eau - 2016-2018) Moyens mis en œuvre : - Navires de Station (Antedon, Armandia) - Zodiac (OSU-Pytheas et GIS) - Navettes Maritimes - Glider ACSA, LOPC 600 - LISST 100 - MVP - Poisson multicapteur - SCAMP - Equipements du SAM y compris des lâchers de flotteurs lagrangiens - Mouillages instrumentés du site SOLEMIO (avec capteur Nitrate ISUS) - Bouée multiparamétrique SMATCH et transmission temps réel plus mouillage avec un profileur multiparamétrique Provor et transmission temps réel - Au Frioul/Endoume : Préleveur grand volume et collecteur de dépôts atmosphériques et station météorologique. - Ligne optique SUNMEX équipée de radiomètres permettant une mesure de l’éclairement descendant et ascendant dans l’atmosphère et la colonne d’eau (1.5 et 4.5 m) aux longueurs d’onde 305, 325, 340 et 380 nm (UV) - 412, 443, 490, 565 nm (Visible) et de capteurs biogéochimiques (CDOM, Chl a, Backscaterring (particules), température et salinité. Les données sont transmises en temps décalé (x fois par jour) par GPRS au laboratoire. - Rosette équipé de bouteilles Niskin et de CTD - Bouteilles de prélèvements (Goflo dédiées à l’étude des contaminants organiques à l’état de trace ; pompe de surface en Téflon pour l’étude des traces métalliques. En complément des observations de terrain, les moyens numériques issus des simulations du modèle couplé ECO3M-Mars3D et suivi des images Satellites, permettront la détection et le suivi synoptique de masses d'eau particulières (panache et upwelling), la distribution et la dispersion de xénobiotiques, micropolluants générés par l’activité humaine. DISPONIBILITE DES DONNEES : les données CTD des profils verticaux sur les stations JULIO et SOLEMIO sont disponibles aux formats CSV et NetCDF - http://erddap.osupytheas.fr/erddap/search/index.html?page=1&itemsPerPage=1000&searchFor=solemio - http://erddap.osupytheas.fr/erddap/search/index.html?page=1&itemsPerPage=1000&searchFor=JULIO+ctd PERSONNELS DEDIES : Bhairy N., Blanchot J., Carlotti F., Fornier M., Garcia F., Garcia, N., Goutx M., Grégori G., Goutx M., Grenz C., Guigue C., Lafont M., Lagadec V., Lefevre D., Libes M., Lars Heimburger, Missamou T., Pagano M., Pinazo C., Raimbault P., Sempéré, R., Tedetti M., Thibault D., Vanbostal L., Yohia C., Zubérer F., plus d'autres personnels du MIO et extérieurs.

  • Categories  

    SITE D’ETUDE – Baie de Marseille 05° 17' 30 E - 43° 14' 30 N (3 milles de la côte) PROGRAMME DE RATTACHEMENT - SNO SOMLIT - Infrastructure de Recherche ILICO RESPONSABLE LOCAL: - Patrick RAIMBAULT (MIO) RESPONSABLE NATIONAL : - Nicolas Savoye (Université Bordeaux) OBJECTIF – Thématique générale Les objectifs spécifiques sont, grâce à l’observation systématique et coordonnée au niveau national : 1. d’homogénéiser l’acquisition d’un corps de paramètres (hydro-climatiques, chimiques et biologiques) communs à tous les sites et rendre disponibles les données à l’ensemble de la communauté, afin de ; 2. de permettre une étude comparée de séries à long terme sur les 3 façades du littoral français (identification de fluctuations communes aux différents sites et réponses du littoral à des forçages climatiques ou anthropiques globaux - distinction entre ces deux sources de variabilité) ; EQUIPEMENTS : Capteurs température, salinité, pression = CTD SBE 37 Capteur fluorescence Capteurs oxygène Transmissiomètre PARAMÈTRES MESURES : Profils 0 – 55 m température, salinité, oxygène, fluorescence Sur prélèvement à 3 niveaux : oxygène, pH, matières en suspension, nutriments, matière particulaire (CHN), isotope stable 13C/15N, chlorophylle, communautés microbiennes (cytométrie en flux); communautés phytoplanctoniques et zooplanctoniques DISPONIBILITÉ DES DONNÉES Site web = http://somlit.epoc.u-bordeaux1.fr/fr/ Base de données SOMLIT : http://somlit.epoc.u-bordeaux1.fr/fr/spip.php?rubrique48 Base de données PHYTOCOM - RESOMAR PERSONNELS DÉDIÉS : M. Lafont (Tech univ) : sorties en mer et traitement échantillons F. Garcia (Ing Univ.) : Mesures en mer V. Lagadec (Ing Univ) : analyses chimiques N. Garcia (Ing CNRS) : analyses chimiques – Responsable Qualité P. Raimbault (DR CNRS) : analyses isotopiques PARTENAIRES : Réseau SOMLI T – Suivi DCE – RESOMAR (INSU)

  • Categories  

    JULIO (Judicious Location for Intrusions Observations) mooring is located close to the 100 m-deep isobath (around 5.25°E and 43.13°N), offshore Marseille. With its bottom-moored (300kHz) ADCP, it enables measuring horizontal currents (every 4 m and every ½ h) through the water column, and among others, identifying periods of exchange between the Northern Current and the continental shelf. It is one crucial component in the study of the coastal-offshore gradient from Marseille to the MOOSE 42°N5°E station, and potential covariances with the MIO radar and other MIO or international observing systems, as well as with the SOMLIT site (including also an ADCP) in the bay of Marseille. Moreover, with a bottom CTD, it can detect environmental anomalies in classical hydrographic data, useful for oceanographers. As one of the rare station at the interface between the continental shelf and offshore, it will allow to observe the long-term evolution of the Northern Current in the context of climate change and anthropogenic pressure, and its potential varying impact on the Gulf of Lion. The data are of course also crucial for modellers. Moreover they show a great potential when supplementing other MOOSE data (glider and radar). 3 timeseries available : - JULIO 1 - 12/02/2012 to 23/10/2012; - JULIO 2 - 17/09/2013 to 28/03/2014; - JULIO 3 - 17/07/2014 to 10/04/2015 JULIO (Judicious Location for Intrusions Observations) est situé à proximité de l'isobathe de 100 m de profondeur (environ 5,25°E et 43,13°N), au large de Marseille. Grâce à son ADCP (300 kHz), il permet de mesurer les courants horizontaux (tous les 4 m et toutes les ½ h) à travers la colonne d'eau et, entre autres, d'identifier les périodes d'échange entre le courant du Nord et le plateau continental. Il s'agit d'un élément crucial dans l'étude du gradient littoral-offshore de Marseille à la station MOOSE 42°N5°E, et des covariances potentielles avec le radar MIO et autres systèmes d'observation MIO ou internationaux, ainsi qu'avec le site SOMLIT (incluant également un ADCP) dans la baie de Marseille. De plus, avec un CTD de fond, il peut détecter les anomalies environnementales dans les données hydrographiques classiques, utiles aux océanographes. En tant qu'une des rares stations à l'interface entre le plateau continental et le large, elle permettra d'observer l'évolution à long terme du courant du Nord dans le contexte du changement climatique et de la pression anthropique, et son impact potentiel variable sur le Golfe du Lion. Les données sont bien sûr également cruciales pour les modélisateurs. De plus, ils présentent un grand potentiel en complément d'autres données MOOSE (planeur et radar). 3 séries temporelles disponibles: - JULIO 1 - 12/02/2012 to 23/10/2012; - JULIO 2 - 17/09/2013 to 28/03/2014; - JULIO 3 - 17/07/2014 to 10/04/2015