Keyword

environment

21 record(s)
 
Type of resources
Available actions
Topics
INSPIRE themes
Keywords
Contact for the resource
Provided by
Formats
Representation types
Update frequencies
status
Scale
From 1 - 10 / 21
  • Categories  

    L’île de Bagaud, réserve intégrale du Parc National de Port Cros (PNPC), fait actuellement l‘objet d’un programme décennal de restauration écologique en vue de la préservation de son patrimoine naturel. Cette restauration consiste à contrôler deux espèces exotiques envahissantes : le rat noir (Rattus rattus) et la griffe de sorcière (Carpobrotus sp.). Débuté en 2010, ce programme permet l’étude de plusieurs groupes taxonomiques avant (2010-2011) et après contrôle (2013-2019) : (1) la flore, (2) les arthropodes épigés et les insectes volants, (3) les squamates, (4) les oiseaux terrestres nicheurs et (5) les oiseaux marins nicheurs. Ce projet fédère une large communauté d’acteurs académiques et non-académiques autour d’un objectif commun : contrôler et si possible éradiquer les espèces invasives de la réserve intégrale et suivre la résilience des groupes taxonomiques cités ci-dessus. Partenaires pour le suivi et l’analyse des données : IMBE, PNPC, CBNMed, association Reptil’Var, association DREAM et LPO. Autres partenaires : PIM, INRA, Conservatoire du Littoral, Domaine du Rayol, Naturoscope, UE, Natura2000, TLV, Région Sud, Naturalia Consultants en Environnement.

  • Categories  

    L’Observatoire du milieu porté par le GIPREB (Groupement d’Intérêt Publique pour la Réhabilitation de l’Etang de Berre) a pour vocation de suivre depuis 1994 l’évolution hydrologique et biologique de l’étang de Berre (France, Méditerranée). Le suivi du benthos dans l’étang de Berre se fait depuis 2005. Il est réalisé par le GIPREB dans sa totalité. Il y a deux échelles temporelles et spatiales distinctes de suivi : 1) Les station centrales : prélèvement mensuel en 3 stations de l’étang de Berre ============================================================= *Date de début de la série : 2005 *Fréquence : Prélèvement mensuel *Coordonnés des points de Prélèvement : B3 Long : 43.3066 ; Lat : 5.0435 ; Profondeur : 5m B4 Long 43.2708 ; Lat : 5.0567 ; Profondeur : 9 m B6 Long 43.2633 ; Lat 5.0644 ; Profondeur : 9m *Protocole : Engin : Benne Orange peel de 1/12 m² Méthode : Triplicata par station et comptage/détermination des espèces présentes *Paramètres : Richesse Spécifique Densité d’individus (nombre par m²) 2) Les station côtières : prélèvement bi annuel en 10 stations de l’étang de Berre ============================================================= *Date de début de la série : 2005 *Fréquence : Prélèvement Bi annuel (Aout ou septembre et décembre ou février) *Coordonnés des points de Prélèvement : B1 Long 43.3075 Lat 5.0039 Profondeur : 4 m B2 Long 43.3027 Lat 5.0659 Profondeur : 4 m B5 Long 43.2544 Lat 5.0386 Profondeur : 4 m B7 Long 43.2562 Lat 5.1074 Profondeur : 4 m B8 Long 43.3246 Lat 5.0146 Profondeur : 4 m B9 Long 43.2746 Lat 5.0889 Profondeur : 4 m B10 Long 43.2879 Lat 5.1171 Profondeur : 4 m B11 Long 43.273 Lat 5.1105 Profondeur : 4 m B12 Long 43.244 Lat 5.0343 Profondeur : 4 m B13 Long 43.2845 Lat 5.0022 Profondeur : 4 m *Protocole : Engin : ¼ d’une benne Benne Orange peel de 1/12 m² Méthode : Triplicata par station et comptage/détermination des espèces présentes *Paramètres : Richesse Spécifique Densité d’individus (nombre par m²)

  • Categories  

    Suivis de la dérive du panache rhodanien vers la région Marseillaise SITE : Embouchure du Rhône – Zone littorale – baie de Marseille PROGRAMME DE RATTACHEMENT : - SNO Coast-HF – SNO MOOSE Responsable local: - Fabrice Garcia ÉQUIPEMENTS : Capteur température, salinité pression STPS NKE instrumentations PARAMÈTRES MESURES : Mesures haute fréquence en surface : température, salinité, nitrate: DISPONIBILITÉ DES DONNÉES : Base de données locales MIO PARTICIPANTS : P. Raimbault (DR MIO) D. Guillemain (Ing. CNRS): plongée L. Vanbostal (tech CNRS) plongée PARTENAIRES : Service des PHARES ET BALISES – Agence de l’Eau

  • Categories  

    Trimaran télécommandé Ocarina (Océan couplé à l’atmosphère : recherche instrumentée sur navire annexe). La plateforme OCARINA (Océan Couplé à l’Atmosphère, Recherche sur l’Interface sur Navire Annexe) est un drône naval de surface développé spécifiquement pour effectuer des mesures des échanges turbulents et radiatifs à l’interface océan/atmosphère. Conçue et réalisée au LATMOS en 2009, la version initiale d’OCARINA a évolué au fil des campagnes et des collaborations avec la DT-INSU, l’Ifremer, le LOCEAN, et l’IRPHE. Les instruments embarqués sont une centrale inertielle, un GPS, un anémomètre sonique, une sonde de mesure des flux radiatifs montants et descendants dans l’infrarouge et dans les longueurs d’ondes visibles, une sonde immergée de type CT, et une station météorologique. Les données de niveau 2 fournies sont : * la localisation, la vitesse, le cap pointé et la route suivie * la hauteur et la période significative des vagues plus longues que deux mètres * la température de l’eau (SST) à une profondeur de 30 cm * la salinité de surface (SSS) * les variables météorologiques (vent en module et direction, température, humidité et pression) à une mètre de haut. * les flux solaires et infrarouge montants et descendants * les flux turbulents bulk (u*, Hs et LE), et le rapport de Monin-Obukhov (z/L) * u* et Hsv (le flux turbulent de flottabilité) estimés par méthode inertio dissipative * u* et Hsv estimés par méthode des covariances DOI: https://doi.org/10.17882/59768 DOI landing page: https://www.seanoe.org/data/00486/59768/ Le laboratoire de recherche océanographique MIO fait partie de l'Institut OSU-Pythéas et est sous la direction conjointe de l'Université Aix-Marseille, de l'Université de Toulon, du CNRS et de l'IRD. Notre objectif est de mieux comprendre le système océanique et son évolution en réponse aux changements globaux. MIO constitue un centre d'expertise en biologie marine, en écologie, en biodiversité, en microbiologie, en halieutique, en physique, en chimie, en biogéochimie et en sédimentologie. Notre environnement de travail est l’océan mondial, avec ses interfaces continentales, atmosphériques et sédimentaires. The MIO Oceanography research laboratory forms part of the OSU-Pytheas Institute and is under the joint direction of Aix-Marseille University, Toulon University, the CNRS and the IRD. Our goal is to better understand the oceanic system and its evolution in response to global changes. MIO constitutes a center of expertise in marine biology, ecology, biodiversity, microbiology, halieutics, physics, chemistry, biogeochemistry and sedimentology. Our working environment is the world ocean, along with its continental, atmospheric and sediment interfaces.

  • Categories  

    Hourly High Frequency Radar (HFR) surface current data (ocean surface velocity) from 2 different stations located on the French Mediterranean coast (Toulon), processed in real time. The total velocity is then reconstructed from the filled radial velocity files, and projected onto a cartesian grid of 1km x 1km. The HFR data comes from two systems, one monostatic radar PEY (located at Fort Peyras, La Seyne sur mer), and one bistatic POB (receiver located at Cap Bénat - Bormes les Mimosas, and transmitter on Porquerolles Island). The HFR data is initially hourly sampled. The radial velocity are processed by an algorithm of Directional of Arrival Finding with a self-calibration method developed by our laboratory. HF radar sites : - Peyras : 43°03'47.4"N, 5°51'40.3"E - Porquerolles (transmitter only): 42°58'59.0"N, 6°12'15.3"E - Bénat (receiver only): 43°05'31.5"N, 6°21'26.5"E EUROPEAN DIRECTORY OF MARINE ENVIRONMENTAL RESEARCH PROJECTS (EDMERP) : - SICOMAR PLUS(12402), IMPACT(12271), MOOSE(11574), and JERICO NEXT(12227) EQUIPEMENTS: - High Frequency Surface Wave radar WERA from HELZEL MESSTECHNIK PARAMETERS: - sea surface current Citation: - Dylan Dumas, Charles-Antoine Guerin, Self-calibration and antenna grouping for bistatic oceanographic High-Frequency Radars,2020, https://arxiv.org/abs/2005.10528

  • Categories  

    La ville de Toulon est traversée par le cours d'eau "Le Las" qui trouve sa source dans la retenue de Dardennes et au gouffre du Ragas et se jette en mer 8 km plus loin. Le Las constitue une ressource en eau potable, et génère un risque inondation. L'alimentation du Las est principalement assurée par des sources karstiques. Le suivi physico-chimique de toutes les sources karstiques du Las a pour objectif de mieux connaître la ressource en eau exploitable dans l'aire Toulonnaise. Ce suivi est aussi nécessaire pour appréhender l'origine de l'eau dans le Las en crue. Enfin, ces données sont également importante pour faire le lien avec le fonctionnement écologique du cours d'eau. PARAMETRES MESURES –DONNEES ACQUISES: - Mesures en continu au pas de temps de 15 minutes : Température eau, Conductivité électrique, Pression, - Mesures ponctuelles : Chimie des ions majeurs, isotopes de l'eau, débit, fluorescence sur 3 gammes de longueurs d'ondes PROGRAMME DE RATTACHEMENT – Labellisation – Financement - Projet KarstEAU (2007-2012) : Financement Agence de l'Eau, Conseil Général 83, Région PACA - Projet Dardennes (2013-2016) : Financement Agence de l'Eau, Ville de Toulon, Véolia, Cabinet Cénote PARTENAIRES : - Agence de l'Eau - Ville de Toulon - Association SpéléoH2O (Thierry Lamarque) - IFREMER-IRSN

  • Categories  

    Etude de la sécheresse sur la pinède à chêne vert. Suivis des impacts de l’exclusion de pluie (-30%) et d'irrigation (+30%) sur la croissance primaire et la reproduction des pins d’Alep (Pinus halepensis) La station est située en région PACA, à 15 Km à l’Est de Marseille, au sein d’une forêt mixte co-dominée par le Pin d’Alep (Pinus halepensis) et le Chêne vert (Quercus ilex), deux des espèces les plus représentées en région méditerranéenne. Créée en 2007, cette station répond au besoin de mieux comprendre l’impact de l’environnement et particulièrement de la sécheresse sur les bilans d’eau, d’énergie et de matière des écosystèmes dans un contexte de changement climatique. Nous étudions notamment la croissance des feuilles, branches, et des organes reproducteurs ainsi que leurs phénologie tout au long de l'année.

  • Categories  

    Daily High Frequency Radar (HFR) surface current data (radial velocity files and total velocity file) from 2 different stations located on the French Mediterranean coast (Toulon), spanning from January 2012 to December 2019. The radial datasets have been processed to remove outliers. Then, the gaps in the data have been filled using the DINEOF algorithm. The total velocity is then reconstructed from the filled radial velocity files, and projected onto a cartesian grid of 1km x 1km. The HFR data comes from two systems, one monostatic radar PEY (located at Fort Peyras, La Seyne sur mer), and one bistatic POB (emitter located at Cap Bénat - Bormes les Mimosas, and transmitter on Porquerolles Island). The HFR data is initially hourly sampled. To remove the outliers of the data, for each timestep, a Probability Density Function (PDF) is computed on the spatial gradient of each radial map. Pixels with a spatial gradient with a probability under 3% are removed. Additionnally, for each pixel, a PDF is computed on the temporal gradient of its whole timeseries. Timesteps with a temporal gradient that have a probability under 1% are then removed. Then we proceed to a preliminary temporal and spatial hole filling of the missing data. For the timeseries of each pixel, timesteps that are surrounded by valid values within 3 hours (i.e. 3 timesteps) are filled by a weighted linear interpolation. For each timestep, pixels of the map surrounded by values within 1 grid point are filled in the same way. The radial data is then daily averaged. The DINEOF algorithm (http://modb.oce.ulg.ac.be/mediawiki/index.php/DINEOF) is run in a multivariate way (2 radial velocity files) using 50 EOF modes for the reconstruction. At some timesteps (shown by the flag variable of the file), the filling has not been possible, and the missing maps have been replaced by the temporal average radial map. The filled radial velocities are then locally interpolated onto a cartesian grid of 1km spatial resolution using a Weighted Least Square method. HF radar sites : - Peyras : 43°03'47.4"N, 5°51'40.3"E - Porquerolles (transmitter only): 42°58'59.0"N, 6°12'15.3"E - Bénat (receiver only): 43°05'31.5"N, 6°21'26.5"E EUROPEAN DIRECTORY OF MARINE ENVIRONMENTAL RESEARCH PROJECTS (EDMERP) : - SICOMAR PLUS(12402), IMPACT(12271), MOOSE(11574), and JERICO NEXT(12227) EQUIPEMENTS: - High Frequency Surface Wave radar WERA from HELZEL MESSTECHNIK PARAMETERS: - sea surface current Citation: Molcard, A., & Bourg, N. (2021). HF RADAR - French Riviera (Mediterranean Institute of Oceanography) - daily surface currents filled with DINEOF [Data set]. MIO UMR 7294 CNRS. https://doi.org/10.34930/9263C4DF-4F55-4C5A-B183-C40EE1D844B1

  • Categories  

    Le site d'observation de Port-Miou est rattaché au Service National d'Observation Karst, dont l'objectif est d'assurer le suivi physico-chimique d'un ensemble de sources et d'hydrosystèmes karstiques sur le territoire français, représentatif du fonctionnement hydrogéologique de ce type d'aquifère. Les sources karstiques côtières de la baie de Cassis ont été identifiées pour le suivi des apports d'eau saumâtre en mer (lien continent-océan) et l'étude du mécanisme d'intrusion saline en aquifère hétérogène et autour de la Méditerranée. Ce sont également des points d'observation de l'impact des changements globaux sur la qualité de l'eau souterraine en zone côtière. Enfin, l'un des objectifs des sites du SNO Karst est d'améliorer les connaissances sur les aquifères carbonatés pour aider à la gestion durable des ressources en eau. La source sous-marine de Port-Miou présente la particularité d'être accessible dans les terres, sur un site constituant un véritable laboratoire souterrain avec un barrage obturant la galerie karstique. Le suivi physico-chimique et biologique est ainsi facilité. PARAMETRES MESURES –DONNEES ACQUISES: - Mesures en continu au pas de temps de 15 minutes : Température eau, Conductivité électrique, Pression, Fluorescence sur 3 gammes de longueurs d'ondes - Mesures ponctuelles : Chimie des ions majeurs, isotopes de l'eau, radon - Mesures en mer dans la calanque de Port-Miou : campagnes de mesure de salinité, radon en surface PROGRAMME DE RATTACHEMENT – Labellisation - Financement - Label SNO Karst (INSU) depuis 2012 - Convention d'accès avec le Conservatoire du Littoral - Projet KarstEAU (2007-2012) : Financement Agence de l'Eau, Conseil Général 13, Région PACA - Projet Région SOURCES (2013-2014) - APIC 2013 (Appel à Projet Interne du CEREGE) - Responsable :. B. ARFIB (arfib@cerege.fr) - Partenaires : Conservatoire du Littoral, Agence de l'Eau, Ville de Cassis, Fondation Camargo, Conseil Général 13, Région PACA - Equipes Pytheas = CEREGE - Responsable :. B. ARFIB (arfib@cerege.fr) - Partenaires : Agence de l'Eau, Ville de Toulon, Conseil Général 83, Région PACA PARTENAIRES - Agence de l'Eau - INSU (Service National d'Observation) - Conservatoire du Littoral (convention d'accès au site du barrage souterrain de Port-Miou pour études scientifiques, renouvelable tous les 5 ans) - Ville de Cassis

  • Categories  

    Le projet Orchamp s’inscrit dans le dispositif Sentinelles des Alpes, de la Zone Atelier Alpes. L’objectif est de saisir dans le temps et dans l’espace les dynamiques couplées entre le climat, l’utilisation des terres, la biodiversité de plusieurs groupes taxonomiques et le fonctionnement des écosystèmes de montagne, à l’échelle des Alpes françaises. Ce projet fédère une large communauté d’acteurs académiques et non-académiques autour d’un objectif commun : observer et prédire l’évolution de la biodiversité dans tout l’arc alpin en réponse aux forçages du climat et du changement d’usage des terres. ORCHAMP constitue un dispositif d’observation à échelles spatiales emboitées. Des protocoles simples et standardisés sont répétés sur des placettes permanentes et sur le temps long (> 20 ans). Ils permettent un suivi tous les 5 ans des écosystèmes : relevés botaniques et forestiers, analyses physico-chimiques et structure du sol, analyses de l’ADN environnemental du sol, télédétection, données météorologiques, pression anthropique et du pâturage. Cet observatoire pluridisciplinaire, privilégie une approche systémique de l’étude des territoires alpins, en entrecroisant les regards sur les trajectoires socio-économiques, les forçages macro et micro climatiques, les perturbations naturelles et les dynamiques des biodiversités. Enfin, à l’ère des données ouvertes (open data), l’ensemble des données récoltées et validées, sera structuré et diffusé afin de garantir sa réutilisation par tous, sans restriction aucune.