From 1 - 3 / 3
  • Categories  

    Etude de la sécheresse sur la pinède à chêne vert. Suivis des impacts de l’exclusion de pluie (-30%) et d'irrigation (+30%) sur la croissance primaire et la reproduction des pins d’Alep (Pinus halepensis) La station est située en région PACA, à 15 Km à l’Est de Marseille, au sein d’une forêt mixte co-dominée par le Pin d’Alep (Pinus halepensis) et le Chêne vert (Quercus ilex), deux des espèces les plus représentées en région méditerranéenne. Créée en 2007, cette station répond au besoin de mieux comprendre l’impact de l’environnement et particulièrement de la sécheresse sur les bilans d’eau, d’énergie et de matière des écosystèmes dans un contexte de changement climatique. Nous étudions notamment la croissance des feuilles, branches, et des organes reproducteurs ainsi que leurs phénologie tout au long de l'année.

  • Categories  

    The FUMSECK (Facilities for Updating the Mediterranean Submesoscale - Ecosystem Coupling Knowledge) cruise aimed at performing technological tests of several instruments exploited for the study of the (sub)meso-scale processes and dynamics (from 0.1 to 100 km for a lifetime from several days to several weeks). Three categories of tests have been performed. The first category is the study of the MVP (Moving Vessel Profiler) tracked instruments behaviour, in particular the MSFFFII (Multi Sensor Free Fall Fish, so called "big fish"). We focused on the rotative behaviour of the big fish during its falling and raising, the connectics between the instrument and the MVP cable, between the platform and the boat depth sensor, and between the platform and the PC used to analyse the data, hence testing the whole data acquisition chain. The second category concerns the exploration of several methods to access the measurement of the current velocities vertical component, using different ADCP (Hull-mounted ADCP, Fixed-depth and profiling L-ADCP and Sentinel V (5 beams), Free-Fall ADCP), a prototype of a vertical velocity profiler, and a glider. Finally, we experimented the release of a sample of biodegradable coloured micro-particles at 15m-depth and within a 1 hectare surface, their tracking with drifting buoys, their extraction by pumping and their detection by cytometry. The goal of this experiment was its feasibility, in order to use these micro-particules as tracers for the understanding of the physical part of the ocean biological Carbon pump. Data acquired during the campain are : - Biological oceanography : * B08 Phytoplankton 7 days Continuous sampling for cytometer analysis. 15m-depth sampling for cytometer analysis (3 samples). 30.04.2019 * B90 Other biological/fisheries meas. 1 days GoPro images for the injection, the following and the sampling of coloured micro-particles. 30.04.2019 - Physical oceanography : * D05 Surface drifters/drifting buoys 3 deployments Injection, following, and sampling of coloured micro-particles at 15m-depth. Deployment and recovery of lagrangian drifters anchored at 15m for water mass following. 30.04.2019 * D71 Current profiler (eg ADCP) 7 days Continuous Vessel-Mounted ADCP. L-ADCP and Sentinel casts (5 and 6 stations). Free-Fall ADCP (6 stations). 30.04.2019 * D90 Other physical oceanographic meas. 7 days MVP (Moving Vessel Profiler) 30.04.2019 * D90 Other physical oceanographic meas. 6 stations VVP (Vertical Velocity Profiler) 30.04.2019 * H10 CTD stations 6 stations CTD casts 30.04.2019 * H71 Surface measurements underway (T,S) 7 days Continuous measurement 30.04.2019

  • Categories  

    Le projet interdisciplinaire UECOCOT vise à développer des outils d'aide à la gestion durable des activités minières afin de permettre la meilleure cohabitation possible entre dynamique naturelle des environnements (et leur capacité de résistance aux dommages et de résilience) et les activités humaines (industrielles ou non). L'objectif global du projet est de répondre à la question " comment adapter , à un coût socio-économique acceptable, les activités minières pour que leur impact reste compatible avec la durabilité des écosystèmes côtiers et littoraux". Pour atteindre un tel objectif, le projet UECOCOT repose sur une approche multi-sites ayant des impacts miniers différents. Dans le Pacifique sud, le site choisi est le lagon de Koné (Nouvelle-Calédonie) à proximité duquel s'est implanté une mine de nickel et touché par des apports de particules riches en éléments métalliques (Ni, Cr, Co, Mn) issues de l'altération des massifs miniers latéritiques développés sur des péridotites. C'est dans ce cadre qu'a eu lieu en février 2018 une campagnes océanographique multidisciplinaire dans le lagon de Koné dont l'objectif était d'acquérir des informations sur : i) les flux hydrodynamiques et biogéochimiques entre la côte, le lagon et l'océan et les connectivités au sein même du lagon, ii) l'état écologique du lagon et son fonctionnement End to End (hydro-bio-géochimique) , iii) les apports miniers directs ou indirects (avec un focus sur les métaux) et leur impact sur le fonctionnement biogéochimique. L'ensemble des résultats acquis doit permettre de valider un modèle numérique de biologie intégrant les aspects physiologiques et comportementaux des organismes (plancton et benthos) liés à la contamination du milieu et à la circulation hydrodynamique au sein du lagon. Il doit en particulier aboutir à une meilleure compréhension du rôle de la barrière récifale sur la régulation hydrodynamique et ainsi permettre d'affiner les prévisions en terme de contamination du lagon suite à une modification de la structure récifale sous l'effet conjugué de contraintes anthropiques et climatiques. Ce projet s'inscrit dans le réseau international AMEDEE (Activité Minière, Environnement, Développement Economique, Ethiques) qui regroupe les programmes de R&D de 40 institutions scientifiques (Colin, 2016)