Keyword

Environment

71 record(s)
 
Type of resources
Available actions
Topics
INSPIRE themes
Keywords
Contact for the resource
Provided by
Years
Formats
Representation types
Update frequencies
status
Scale
From 1 - 10 / 71
  • Categories  

    In the framework of the SNO/SOERE MOOSE (Mediterranean Ocean Observing System on Environment https://www.ir-ilico.fr/Les-reseaux-elementaires/Fiches-d-identite-des-reseaux-elementaires/MOOSE ) program, the Mediterranean Institute of Oceanography is operating coastal High Frequency Surface Wave Radars (HF radar) on the North Western Mediterranean coast. This activity is also supported by the following European Research Infrastructure Jerico-Next (https://www.jerico-ri.eu), and Intereg MED programs as Impact and Sicomar +. HF radar provide high resolution (3­-5 km), synoptic view of surface currents from the shore up to 80 km off shore at hourly time scales. The measurement principle is based on the Doppler effect created by an additional current on the intrinsic speed of the waves selected by radar-sea interactions, called Bragg waves, having a wavelength of half that of the radar e.m. waves and propagating in the axis of observation (radial currents). A single radar scans the sea in azimuth and determines the radial components of the current at each adjacent cell along each azimuth. Two separate radars for the same area from different angles then collect the information necessary for mapping vector current from the combination of the two sets of radial components. The HF radar data set is made of monthly averaged surface currents, geo-referenced on cartesian lon/lat coordinates. The radial velocities maps are provided applying a Direction Finding technique (instead of traditional Beam Forming) not only to the full array of antenna but also to subarrays made of a smaller number of sequential antennas, a method which we refer to as "antenna grouping". Radials from Peyras-Peyras and Porquerolles-Benat are computed to reconstruct the vector field.

  • Categories  

    L’île de Bagaud, réserve intégrale du Parc National de Port Cros (PNPC), fait actuellement l‘objet d’un programme décennal de restauration écologique en vue de la préservation de son patrimoine naturel. Cette restauration consiste à contrôler deux espèces exotiques envahissantes : le rat noir (Rattus rattus) et la griffe de sorcière (Carpobrotus sp.). Débuté en 2010, ce programme permet l’étude de plusieurs groupes taxonomiques avant (2010-2011) et après contrôle (2013-2019) : (1) la flore, (2) les arthropodes épigés et les insectes volants, (3) les squamates, (4) les oiseaux terrestres nicheurs et (5) les oiseaux marins nicheurs. Ce projet fédère une large communauté d’acteurs académiques et non-académiques autour d’un objectif commun : contrôler et si possible éradiquer les espèces invasives de la réserve intégrale et suivre la résilience des groupes taxonomiques cités ci-dessus. Partenaires pour le suivi et l’analyse des données : IMBE, PNPC, CBNMed, association Reptil’Var, association DREAM et LPO. Autres partenaires : PIM, INRA, Conservatoire du Littoral, Domaine du Rayol, Naturoscope, UE, Natura2000, TLV, Région Sud, Naturalia Consultants en Environnement.

  • Categories  

    Le projet interdisciplinaire UECOCOT vise à développer des outils d'aide à la gestion durable des activités minières afin de permettre la meilleure cohabitation possible entre dynamique naturelle des environnements (et leur capacité de résistance aux dommages et de résilience) et les activités humaines (industrielles ou non). L'objectif global du projet est de répondre à la question " comment adapter , à un coût socio-économique acceptable, les activités minières pour que leur impact reste compatible avec la durabilité des écosystèmes côtiers et littoraux". Pour atteindre un tel objectif, le projet UECOCOT repose sur une approche multi-sites ayant des impacts miniers différents. Dans le Pacifique sud, le site choisi est le lagon de Koné (Nouvelle-Calédonie) à proximité duquel s'est implanté une mine de nickel et touché par des apports de particules riches en éléments métalliques (Ni, Cr, Co, Mn) issues de l'altération des massifs miniers latéritiques développés sur des péridotites. C'est dans ce cadre qu'a eu lieu en février 2018 une campagnes océanographique multidisciplinaire dans le lagon de Koné dont l'objectif était d'acquérir des informations sur : i) les flux hydrodynamiques et biogéochimiques entre la côte, le lagon et l'océan et les connectivités au sein même du lagon, ii) l'état écologique du lagon et son fonctionnement End to End (hydro-bio-géochimique) , iii) les apports miniers directs ou indirects (avec un focus sur les métaux) et leur impact sur le fonctionnement biogéochimique. L'ensemble des résultats acquis doit permettre de valider un modèle numérique de biologie intégrant les aspects physiologiques et comportementaux des organismes (plancton et benthos) liés à la contamination du milieu et à la circulation hydrodynamique au sein du lagon. Il doit en particulier aboutir à une meilleure compréhension du rôle de la barrière récifale sur la régulation hydrodynamique et ainsi permettre d'affiner les prévisions en terme de contamination du lagon suite à une modification de la structure récifale sous l'effet conjugué de contraintes anthropiques et climatiques. Ce projet s'inscrit dans le réseau international AMEDEE (Activité Minière, Environnement, Développement Economique, Ethiques) qui regroupe les programmes de R&D de 40 institutions scientifiques (Colin, 2016)

  • Categories  

    JULIO (Judicious Location for Intrusions Observations) mooring is located close to the 100 m-deep isobath (around 5.25°E and 43.13°N), offshore Marseille. With its bottom-moored (300kHz) ADCP, it enables measuring horizontal currents (every 4 m and every ½ h) through the water column, and among others, identifying periods of exchange between the Northern Current and the continental shelf. It is one crucial component in the study of the coastal-offshore gradient from Marseille to the MOOSE 42°N5°E station, and potential covariances with the MIO radar and other MIO or international observing systems, as well as with the SOMLIT site (including also an ADCP) in the bay of Marseille. Moreover, with a bottom CTD, it can detect environmental anomalies in classical hydrographic data, useful for oceanographers. As one of the rare station at the interface between the continental shelf and offshore, it will allow to observe the long-term evolution of the Northern Current in the context of climate change and anthropogenic pressure, and its potential varying impact on the Gulf of Lion. The data are of course also crucial for modellers. Moreover they show a great potential when supplementing other MOOSE data (glider and radar). Timeseries : - JULIO 1 - 12/02/2012 -> 23/10/2012, every 4 minutes ; - JULIO 2 - 26/09/2013 -> 28/03/2014, every 4 minutes ; - JULIO 3 - 17/07/2014 -> 10/04/2015, every 4 minutes ; - JULIO 4 - 07/12/2020 -> 21/08/2021, every 5 minutes ; - JULIO 5 - 01/09/2021 -> 23/06/2022, every 4 minutes ; JULIO (Judicious Location for Intrusions Observations) est situé à proximité de l'isobathe de 100 m de profondeur (environ 5,25°E et 43,13°N), au large de Marseille. Grâce à son ADCP (300 kHz), il permet de mesurer les courants horizontaux (tous les 4 m et toutes les ½ h) à travers la colonne d'eau et, entre autres, d'identifier les périodes d'échange entre le courant du Nord et le plateau continental. Il s'agit d'un élément crucial dans l'étude du gradient littoral-offshore de Marseille à la station MOOSE 42°N5°E, et des covariances potentielles avec le radar MIO et autres systèmes d'observation MIO ou internationaux, ainsi qu'avec le site SOMLIT (incluant également un ADCP) dans la baie de Marseille. De plus, avec un CTD de fond, il peut détecter les anomalies environnementales dans les données hydrographiques classiques, utiles aux océanographes. En tant qu'une des rares stations à l'interface entre le plateau continental et le large, elle permettra d'observer l'évolution à long terme du courant du Nord dans le contexte du changement climatique et de la pression anthropique, et son impact potentiel variable sur le Golfe du Lion. Les données sont bien sûr également cruciales pour les modélisateurs. De plus, ils présentent un grand potentiel en complément d'autres données MOOSE (planeur et radar). Série temporelle #1: - JULIO 1 - 12/02/2012 -> 23/10/2012, toutes les 4 minutes ; - JULIO 2 - 26/09/2013 -> 28/03/2014, toutes les 4 minutes ; - JULIO 3 - 17/07/2014 -> 10/04/2015, toutes les 4 minutes ; - JULIO 4 - 07/12/2020 -> 21/08/2021, toutes les 5 minutes ; - JULIO 5 - 01/09/2021 -> 23/06/2022, toutes les 4 minutes ;

  • Categories  

    Communities of Rhopalocera (Lepidoptera) butterflies in 24 urban parks in Marseille Sampling of Rhopalocera communities: 7 to 12 transects in each of 24 urban parks in Marseille every 2 years since 2008. Increasing numbers of cities are currently developing sustainable policies aimed at promoting urban biodiversity and ecological dynamics through the planning of green networks and the implementation of more sustainable management practices. These human activities can strongly influence environmental factors on which the organization of ecological communities at different scales depends. Thus, it is of fundamental importance to understand the relative impact of local management, green space design and landscape features on the distribution and the abundance of species in urban areas. On the basis of 2 years of butterfly surveys in urban public parks within an extensive Mediterranean metropolitan area, Marseille (South-East France), the aim of this paper is to provide a better understanding of the effect of these three environmental scales (plot, park, landscape) on the composition and organization of species assemblages. Using variation partitioning and nestedness analysis on ecological data aggregated at plot-level and park-level respectively, we demonstrate the preponderant effect of landscape scale features on urban butterfly assemblages. Our results also highlight an important co-variation of plot management, park layout and urban landscape features, in their interaction with the community structure of urban butterflies. Although there is no significant species-area relationship, significantly nested patterns arise in species composition. Selective colonization appears as a driving force constraining the constitution of species assemblages within the city. However, a prospective study on adjacent more natural areas suggests that biotic limitations, interspecific competition and habitat filtering may play an important role if a larger portion of the urbanization gradient is explored, which remains to be investigated.

  • Categories  

    Une infrastructure de recherche européenne de mesure des concentrations atmosphériques des gaz à effet de serre et des flux de carbone sur les écosystèmes et l’océan. La tour ICOS (pour Integrated Carbon Observation System) installée à l'Observatoire de Haute Provence (OHP), haute de 100 m est une antenne régionale du dispositif permettant d’étudier la place de la forêt méditerranéenne dans le bilan de carbone. Elle est équipée d’instruments à trois niveaux (10, 50, 100 m). Le réseau est doté de 3 types de stations réparties sur le territoire : continentales, côtières et de montagne. Chacune de ces stations mesure les paramètres suivants : * température, direction et vitesse du vent, pression atmosphérique, humidité * CO2, CH4, CO, H2O * hauteur de couche limite atmosphérique (lidar) Les objectifs scientifiques de ce programme européen sont de : * tracer les flux de carbone en Europe et dans les régions adjacentes par observation des écosystèmes, de l'atmosphère et des océans à travers des réseaux intégrés, * fournir les observations à long terme nécessaires pour comprendre l'état présent et prévoir le comportement du carbone global et des émissions des gaz à effet de serre, * surveiller et évaluer l'efficacité de la séquestration du carbone et/ou de la réduction des émissions de gaz à effet de serre sur la composition globale de l'atmosphère, en prenant en compte les sources et les puits par région géographique et par secteur d'activité. L'infrastructure ICOS permet d'accueillir des chercheurs pour des campagnes de recherches

  • Categories  

    Suivi longitudinal sur 9 sites de terrain au Sénégal de l’observatoire ObsMiCE Paramètres mesurés: - détermination spécifique ; - indices d’abondance ; - données morphométriques, - estimation de l’âge, - paramètres de reproduction indicateurs de la dynamique des populations animales ; - prélèvements de tissus, d’ectoparasites et d’endoparasites ; - données environnementales ; - prévalence de parasites et pathogènes

  • Categories  

    OBJECTIF – Mesures des flux de matières d’origine atmosphérique en mer Méditerranée dans le cadre du réseau MOOSE Mesures en réseau avec cap Béar et cap ferrat Le milieu marin est de plus en plus soumis à l’influence anthropique, très directement sur la frange littorale, mais également au large par les retombées atmosphériques qui peuvent se propager très loin. La Méditerranée étant une mer oligotrophe, c’est-à-dire pauvre en élément nutritifs, tout apport d’éléments peut être un facteur de développement biologique significatif. Par contre l’apport de contaminants et de polluants par voie atmosphérique peut être un facteur perturbant ou inhibant l’écosystème. Le site du Frioul offrant l’opportunité de quantité les retombées atmosphériques dans la zone côtière, le Service d’Observation du MIO a proposé d’utiliser ce site pour installer des collecteurs de retombées atmosphériques. Collecteur de retombées atmosphériques sèches et pluies (MTX Italia) installé sur une plateforme dans l’enceinte du sémaphore de Pomègues Un collecteur de type MTX permet de récupérer les retombées sèches et les retombées humides (pluies) séparément. Parallèlement, un système de pompage en continu des aérosols a été mise en place dans la pièce supérieure du sémaphore. Il est composé de pompes à vide reliées à un compteur qui aspire en continu l’air qui est filtré sur un filtre disposé à l’extérieur. La collecte des échantillons est assurée chaque semaine par un opérateur du MIO. Par ailleurs le MIO assure le traitement et l’analyse de la matière récoltée. Les éléments suivants, source de fertilisation du milieu marin sont déterminés : - Azote total - Phosphore total - Carbone total - Formes solubles de l’azote (nitrate, nitrite, ammonium) - Formes solubles du phosphore (orthophosphates) - Formes particulaires de l’azote, du phosphore et du carbone. SITE : Iles de Pomègues - Sémaphore du Frioul PROGRAMME DE RATTACHEMENT - Mediterranean Oceanic Observing System on Environment : MOOSE - Labellisation : SOERE - INSU - Financement : SOERE – INSU – Ville de Marseille RESPONSABLE LOCAL: - Patrick Raimbault DISPONIBLITE DES DONNEES : - Base de données SEDOO: http://mistrals.sedoo.fr/MOOSE/ PARTICIPANTS : - M. Fornier : collecte - V. Lagadec analyses chimiques - P. Raimbault : analyses élémentaires PARTENAIRES - MOOSE - CHARMEX- Ville de Marseille – Parc des îles du Frioul - OSU de Villefranche et de Banyuls

  • Categories  

    Point vector file representing the sampling sites of atmospheric particles on tree and ground leaves. Sampling performed in 2003. Contact : Y. Noack (CEREGE).

  • Categories  

    Point vector file representing the sampling sites of atmospheric particles on tree leaves. Sampling performed in 2005. Contact : Y. Noack (CEREGE).