From 1 - 10 / 17
  • Categories  

    Suivi longitudinal sur 9 sites de terrain au Sénégal de l’observatoire ObsMiCE Paramètres mesurés: - détermination spécifique ; - indices d’abondance ; - données morphométriques, - estimation de l’âge, - paramètres de reproduction indicateurs de la dynamique des populations animales ; - prélèvements de tissus, d’ectoparasites et d’endoparasites ; - données environnementales ; - prévalence de parasites et pathogènes

  • Categories  

    Une infrastructure de recherche européenne de mesure des concentrations atmosphériques des gaz à effet de serre et des flux de carbone sur les écosystèmes et l’océan. La tour ICOS (pour Integrated Carbon Observation System) installée à l'Observatoire de Haute Provence (OHP), haute de 100 m est une antenne régionale du dispositif permettant d’étudier la place de la forêt méditerranéenne dans le bilan de carbone. Elle est équipée d’instruments à trois niveaux (10, 50, 100 m). Le réseau est doté de 3 types de stations réparties sur le territoire : continentales, côtières et de montagne. Chacune de ces stations mesure les paramètres suivants : * température, direction et vitesse du vent, pression atmosphérique, humidité * CO2, CH4, CO, H2O * hauteur de couche limite atmosphérique (lidar) Les objectifs scientifiques de ce programme européen sont de : * tracer les flux de carbone en Europe et dans les régions adjacentes par observation des écosystèmes, de l'atmosphère et des océans à travers des réseaux intégrés, * fournir les observations à long terme nécessaires pour comprendre l'état présent et prévoir le comportement du carbone global et des émissions des gaz à effet de serre, * surveiller et évaluer l'efficacité de la séquestration du carbone et/ou de la réduction des émissions de gaz à effet de serre sur la composition globale de l'atmosphère, en prenant en compte les sources et les puits par région géographique et par secteur d'activité. L'infrastructure ICOS permet d'accueillir des chercheurs pour des campagnes de recherches

  • Categories  

    Suivi des eaux du Rhône en zone côtière par mesure haute fréquence de la température et de la salinité de surface L’arrivée des eaux du Rhône dans les eaux marines du golfe du Lion est un évènement écologique significatif, non seulement pour les eaux côtières au niveau de son delta mais généralement pour la partie nord-occidentale de la Méditerranée. Cette influence ne provient pas seulement des volumes d’eau apportés mais aussi de la composition de la matière (dissoute et particulaire) transportée, composée de substances potentiellement favorisantes ou au contraire inhibitrices de l’activité biologique. Au nombre des premières il faut compter les sels nutritifs dont le Rhône est une source considérable pour cette mer globalement oligotrophe. Pour ces différentes raisons, une station équipée d’échantillonneurs automatisés a été mise en place sur la rive droite du Rhône à Arles en collaboration avec l’IRSN et avec le soutien de l’Agence de l’Eau afin d’assurer un suivi pérenne haute fréquence de la matière transportée par le Rhône à la mer. Le système est fonctionnel depuis 2005. La quantification des apports du Rhône est certes indispensable, mais la connaissance de la dynamique au niveau du pro delta est nécessaire à la compréhension et à la modélisation des processus gouvernant le fonctionnement du milieu marin dans le bassin. Ainsi, en complément de la station Opéra d’Arles, située en eau douce à 40 km de la mer, des capteurs (température, salinité, turbidité, courant…) avec transmission temps-réel des données ont été installés sur une bouée de balisage dans la zone de l’embouchure du Rhône. Ce site, Mesurho, est actuellement géré par l’IFREMER et l’IRSN, le S.O. assurant la mesure des éléments nutritifs et de la salinité/température en subsurface. En complément, le suivi de la dérive du panache vers la métropole marseillaise est assuré par des mesures à haute fréquence de température et salinité à l’aide de capteurs (STPS NKE) fixés également en subsurface sous différentes bouées et balises illustrées sur la carte jointe - Bouee OMEGA: 43°11,952' N, 5°01,789' E - Balise DE LA BALANCELLE: 43°20,443' N, 4°55,464' E - CARRO/Couronne: 43°18,716' N, 5°02,676' E - CARRY LE ROUET: 43°19,146' N, 5°09,641' E Citation: Garcia, F., & Raimbault, P. (2022). Panache du Rhône : Suivi des eaux du Rhône en zone côtière par mesure haute fréquence de la salinité de surface [Data set]. MIO UMR 7294 CNRS. https://doi.org/10.34930/79C421C5-9335-4957-88FA-804FB4AE4B43

  • Categories  

    JULIO (Judicious Location for Intrusions Observations) mooring is located close to the 100 m-deep isobath (around 5.25°E and 43.13°N), offshore Marseille. With its bottom-moored (300kHz) ADCP, it enables measuring horizontal currents (every 4 m and every ½ h) through the water column, and among others, identifying periods of exchange between the Northern Current and the continental shelf. It is one crucial component in the study of the coastal-offshore gradient from Marseille to the MOOSE 42°N5°E station, and potential covariances with the MIO radar and other MIO or international observing systems, as well as with the SOMLIT site (including also an ADCP) in the bay of Marseille. Moreover, with a bottom CTD, it can detect environmental anomalies in classical hydrographic data, useful for oceanographers. As one of the rare station at the interface between the continental shelf and offshore, it will allow to observe the long-term evolution of the Northern Current in the context of climate change and anthropogenic pressure, and its potential varying impact on the Gulf of Lion. The data are of course also crucial for modellers. Moreover they show a great potential when supplementing other MOOSE data (glider and radar). Timeserie #4 : - JULIO 4 - 07/12/2020 to 31/08/2021; JULIO (Judicious Location for Intrusions Observations) est situé à proximité de l'isobathe de 100 m de profondeur (environ 5,25°E et 43,13°N), au large de Marseille. Grâce à son ADCP (300 kHz), il permet de mesurer les courants horizontaux (tous les 4 m et toutes les ½ h) à travers la colonne d'eau et, entre autres, d'identifier les périodes d'échange entre le courant du Nord et le plateau continental. Il s'agit d'un élément crucial dans l'étude du gradient littoral-offshore de Marseille à la station MOOSE 42°N5°E, et des covariances potentielles avec le radar MIO et autres systèmes d'observation MIO ou internationaux, ainsi qu'avec le site SOMLIT (incluant également un ADCP) dans la baie de Marseille. De plus, avec un CTD de fond, il peut détecter les anomalies environnementales dans les données hydrographiques classiques, utiles aux océanographes. En tant qu'une des rares stations à l'interface entre le plateau continental et le large, elle permettra d'observer l'évolution à long terme du courant du Nord dans le contexte du changement climatique et de la pression anthropique, et son impact potentiel variable sur le Golfe du Lion. Les données sont bien sûr également cruciales pour les modélisateurs. De plus, ils présentent un grand potentiel en complément d'autres données MOOSE (planeur et radar). Série temporelle #4 : - JULIO 4 - 07/12/2020 to 31/08/2021;

  • Categories  

    Sortie du modèle MARS3D-ECO3M. Les données disponibles sont la SST, la salinité, la vitesse et direction du courant et la chlorophylle

  • Categories  

    JULIO (Judicious Location for Intrusions Observations) mooring is located close to the 100 m-deep isobath (around 5.25°E and 43.13°N), offshore Marseille. With its bottom-moored (300kHz) ADCP, it enables measuring horizontal currents (every 4 m and every ½ h) through the water column, and among others, identifying periods of exchange between the Northern Current and the continental shelf. It is one crucial component in the study of the coastal-offshore gradient from Marseille to the MOOSE 42°N5°E station, and potential covariances with the MIO radar and other MIO or international observing systems, as well as with the SOMLIT site (including also an ADCP) in the bay of Marseille. Moreover, with a bottom CTD, it can detect environmental anomalies in classical hydrographic data, useful for oceanographers. As one of the rare station at the interface between the continental shelf and offshore, it will allow to observe the long-term evolution of the Northern Current in the context of climate change and anthropogenic pressure, and its potential varying impact on the Gulf of Lion. The data are of course also crucial for modellers. Moreover they show a great potential when supplementing other MOOSE data (glider and radar). Timeseries : - JULIO 1 - 12/02/2012 -> 23/10/2012, every 4 minutes ; - JULIO 2 - 26/09/2013 -> 28/03/2014, every 4 minutes ; - JULIO 3 - 17/07/2014 -> 10/04/2015, every 4 minutes ; - JULIO 4 - 07/12/2020 -> 21/08/2021, every 5 minutes ; - JULIO 5 - 01/09/2021 -> 23/06/2022, every 4 minutes ; JULIO (Judicious Location for Intrusions Observations) est situé à proximité de l'isobathe de 100 m de profondeur (environ 5,25°E et 43,13°N), au large de Marseille. Grâce à son ADCP (300 kHz), il permet de mesurer les courants horizontaux (tous les 4 m et toutes les ½ h) à travers la colonne d'eau et, entre autres, d'identifier les périodes d'échange entre le courant du Nord et le plateau continental. Il s'agit d'un élément crucial dans l'étude du gradient littoral-offshore de Marseille à la station MOOSE 42°N5°E, et des covariances potentielles avec le radar MIO et autres systèmes d'observation MIO ou internationaux, ainsi qu'avec le site SOMLIT (incluant également un ADCP) dans la baie de Marseille. De plus, avec un CTD de fond, il peut détecter les anomalies environnementales dans les données hydrographiques classiques, utiles aux océanographes. En tant qu'une des rares stations à l'interface entre le plateau continental et le large, elle permettra d'observer l'évolution à long terme du courant du Nord dans le contexte du changement climatique et de la pression anthropique, et son impact potentiel variable sur le Golfe du Lion. Les données sont bien sûr également cruciales pour les modélisateurs. De plus, ils présentent un grand potentiel en complément d'autres données MOOSE (planeur et radar). Série temporelle #1: - JULIO 1 - 12/02/2012 -> 23/10/2012, toutes les 4 minutes ; - JULIO 2 - 26/09/2013 -> 28/03/2014, toutes les 4 minutes ; - JULIO 3 - 17/07/2014 -> 10/04/2015, toutes les 4 minutes ; - JULIO 4 - 07/12/2020 -> 21/08/2021, toutes les 5 minutes ; - JULIO 5 - 01/09/2021 -> 23/06/2022, toutes les 4 minutes ;

  • Categories  

    L’Observatoire du milieu porté par le GIPREB (Groupement d’Intérêt Publique pour la Réhabilitation de l’Etang de Berre) a pour vocation de suivre depuis 1994 l’évolution hydrologique et biologique de l’étang de Berre (France, Méditerranée) Profils mensuels en 10 stations de l’étang de Berre ======================================= * Paramètres : O2 (µg/l), O2 % sat, Salinité, T°C, Turbidité, pH * Date de début de la série : juin 1994 * Protocole : Sonde multiparamétrique * Opérateur : GIPREB Autres données HF disponibles au point H12 : Oxygène, Salinité, Température au milieu-fond-surface depuis 2020

  • Categories  

    JULIO (Judicious Location for Intrusions Observations) mooring is located close to the 100 m-deep isobath (around 5.25°E and 43.13°N), offshore Marseille. With its bottom-moored (300kHz) ADCP, it enables measuring horizontal currents (every 4 m and every ½ h) through the water column, and among others, identifying periods of exchange between the Northern Current and the continental shelf. It is one crucial component in the study of the coastal-offshore gradient from Marseille to the MOOSE 42°N5°E station, and potential covariances with the MIO radar and other MIO or international observing systems, as well as with the SOMLIT site (including also an ADCP) in the bay of Marseille. Moreover, with a bottom CTD, it can detect environmental anomalies in classical hydrographic data, useful for oceanographers. As one of the rare station at the interface between the continental shelf and offshore, it will allow to observe the long-term evolution of the Northern Current in the context of climate change and anthropogenic pressure, and its potential varying impact on the Gulf of Lion. The data are of course also crucial for modellers. Moreover they show a great potential when supplementing other MOOSE data (glider and radar). Timeserie #5 : - JULIO 5 - 01/09/2021 to 23/06/2022; JULIO (Judicious Location for Intrusions Observations) est situé à proximité de l'isobathe de 100 m de profondeur (environ 5,25°E et 43,13°N), au large de Marseille. Grâce à son ADCP (300 kHz), il permet de mesurer les courants horizontaux (tous les 4 m et toutes les ½ h) à travers la colonne d'eau et, entre autres, d'identifier les périodes d'échange entre le courant du Nord et le plateau continental. Il s'agit d'un élément crucial dans l'étude du gradient littoral-offshore de Marseille à la station MOOSE 42°N5°E, et des covariances potentielles avec le radar MIO et autres systèmes d'observation MIO ou internationaux, ainsi qu'avec le site SOMLIT (incluant également un ADCP) dans la baie de Marseille. De plus, avec un CTD de fond, il peut détecter les anomalies environnementales dans les données hydrographiques classiques, utiles aux océanographes. En tant qu'une des rares stations à l'interface entre le plateau continental et le large, elle permettra d'observer l'évolution à long terme du courant du Nord dans le contexte du changement climatique et de la pression anthropique, et son impact potentiel variable sur le Golfe du Lion. Les données sont bien sûr également cruciales pour les modélisateurs. De plus, ils présentent un grand potentiel en complément d'autres données MOOSE (planeur et radar). Série temporelle #5 : - JULIO 5 - 01/09/2021 to 23/06/2022;

  • Categories  

    Acquisition automatique sur le long terme et en temps réel de données de niveau d'eau et de température le long du littoral Varois (France) Le programme consiste à apporter des données de mesures originales pour une meilleure compréhension et modélisation des interactions et couplages entre la dynamique côtière et la dynamique littorale à l'échelle des baies (actuellement aire de l'agglomération toulonnaise avec projet d'extension à plus grande échelle le long de la côte méditerranéenne), par le développement d'un système d'observation sur le long terme (plusieurs années). Il est à l'interface des axes de recherche en dynamique du plateau continental et en dynamique littorale du laboratoire MIO, composante de l'Observatoire des Sciences de l'Univers PYTHEAS.

  • Categories  

    JULIO (Judicious Location for Intrusions Observations) mooring is located close to the 100 m-deep isobath (around 5.25°E and 43.13°N), offshore Marseille. With its bottom-moored (300kHz) ADCP, it enables measuring horizontal currents (every 4 m and every ½ h) through the water column, and among others, identifying periods of exchange between the Northern Current and the continental shelf. It is one crucial component in the study of the coastal-offshore gradient from Marseille to the MOOSE 42°N5°E station, and potential covariances with the MIO radar and other MIO or international observing systems, as well as with the SOMLIT site (including also an ADCP) in the bay of Marseille. Moreover, with a bottom CTD, it can detect environmental anomalies in classical hydrographic data, useful for oceanographers. As one of the rare station at the interface between the continental shelf and offshore, it will allow to observe the long-term evolution of the Northern Current in the context of climate change and anthropogenic pressure, and its potential varying impact on the Gulf of Lion. The data are of course also crucial for modellers. Moreover they show a great potential when supplementing other MOOSE data (glider and radar). Timeserie #3 : - JULIO 3 - 17/07/2014 to 10/04/2015; JULIO (Judicious Location for Intrusions Observations) est situé à proximité de l'isobathe de 100 m de profondeur (environ 5,25°E et 43,13°N), au large de Marseille. Grâce à son ADCP (300 kHz), il permet de mesurer les courants horizontaux (tous les 4 m et toutes les ½ h) à travers la colonne d'eau et, entre autres, d'identifier les périodes d'échange entre le courant du Nord et le plateau continental. Il s'agit d'un élément crucial dans l'étude du gradient littoral-offshore de Marseille à la station MOOSE 42°N5°E, et des covariances potentielles avec le radar MIO et autres systèmes d'observation MIO ou internationaux, ainsi qu'avec le site SOMLIT (incluant également un ADCP) dans la baie de Marseille. De plus, avec un CTD de fond, il peut détecter les anomalies environnementales dans les données hydrographiques classiques, utiles aux océanographes. En tant qu'une des rares stations à l'interface entre le plateau continental et le large, elle permettra d'observer l'évolution à long terme du courant du Nord dans le contexte du changement climatique et de la pression anthropique, et son impact potentiel variable sur le Golfe du Lion. Les données sont bien sûr également cruciales pour les modélisateurs. De plus, ils présentent un grand potentiel en complément d'autres données MOOSE (planeur et radar). Série temporelle #3 : - JULIO 3 - 17/07/2014 to 10/04/2015;