From 1 - 10 / 11
  • Categories  

    L’Observatoire du milieu porté par le GIPREB (Groupement d’Intérêt Publique pour la Réhabilitation de l’Etang de Berre) a pour vocation de suivre depuis 1994 l’évolution hydrologique et biologique de l’étang de Berre (France, Méditerranée). Le suivi du benthos dans l’étang de Berre se fait depuis 2005. Il est réalisé par le GIPREB dans sa totalité. Il y a deux échelles temporelles et spatiales distinctes de suivi : 1) Les station centrales : prélèvement mensuel en 3 stations de l’étang de Berre ============================================================= *Date de début de la série : 2005 *Fréquence : Prélèvement mensuel *Coordonnés des points de Prélèvement : B3 Long : 43.3066 ; Lat : 5.0435 ; Profondeur : 5m B4 Long 43.2708 ; Lat : 5.0567 ; Profondeur : 9 m B6 Long 43.2633 ; Lat 5.0644 ; Profondeur : 9m *Protocole : Engin : Benne Orange peel de 1/12 m² Méthode : Triplicata par station et comptage/détermination des espèces présentes *Paramètres : Richesse Spécifique Densité d’individus (nombre par m²) 2) Les station côtières : prélèvement bi annuel en 10 stations de l’étang de Berre ============================================================= *Date de début de la série : 2005 *Fréquence : Prélèvement Bi annuel (Aout ou septembre et décembre ou février) *Coordonnés des points de Prélèvement : B1 Long 43.3075 Lat 5.0039 Profondeur : 4 m B2 Long 43.3027 Lat 5.0659 Profondeur : 4 m B5 Long 43.2544 Lat 5.0386 Profondeur : 4 m B7 Long 43.2562 Lat 5.1074 Profondeur : 4 m B8 Long 43.3246 Lat 5.0146 Profondeur : 4 m B9 Long 43.2746 Lat 5.0889 Profondeur : 4 m B10 Long 43.2879 Lat 5.1171 Profondeur : 4 m B11 Long 43.273 Lat 5.1105 Profondeur : 4 m B12 Long 43.244 Lat 5.0343 Profondeur : 4 m B13 Long 43.2845 Lat 5.0022 Profondeur : 4 m *Protocole : Engin : ¼ d’une benne Benne Orange peel de 1/12 m² Méthode : Triplicata par station et comptage/détermination des espèces présentes *Paramètres : Richesse Spécifique Densité d’individus (nombre par m²)

  • Categories  

    Review of soil physico-chemical variations between conventional and conservation agriculture in Mediterranean basin.

  • Categories  

    Agroecological results

  • Categories  

    Compilation of the post glacial RSL changes along the western mediterranean basin.

  • Categories  

    This database is a compilation of published data from multiple publications dealing with seismotectonic studies of potentially active structures in Southeast France.

  • Categories  

    The Rochelec dataset gathers petrophysical and geoelectrical data from the Rochechouart impact structure (France). Since 2017, about 10 geophysical field campaigns were performed on this eroded structure. Among other techniques, geophysical downhole logging, electrical resistivity tomography and controlled-source audiomagnetotelluric data were acquired. In parallel, we measured the electrical resistivity and porosity of some core samples coming from drillings performed in fall 2017 at several sites of the impact structure. These multiscale electric data allows to better characterize the different lithologies outside the drilling sites, and their associated geometry. * Citation of this dataset Quesnel, Y., Sailhac, P., Lofi, J., Lambert, P., Rochette, P., Uehara, M. & Camerlynck, C. (2021). RochElec : Geoelectrical investigations on the Rochechouart impact structure (France) [Data set]. CEREGE UMR 7330 CNRS. https://doi.org/10.34930/BE0549D1-E876-49C5-B07F-BF04D398B25E * Publications linked with the dataset: Quesnel, Y., Sailhac, P., Lofi, J., Lambert, P., Rochette, P., Uehara, M. & Camerlynck, C. (2021). Rochechouart impact structure, France. Geochemistry, Geophysics, Geosystems, 22, e2021GC010036, https://doi.org/10.1029/2021GC010036

  • Categories  

    Le projet interdisciplinaire UECOCOT vise à développer des outils d'aide à la gestion durable des activités minières afin de permettre la meilleure cohabitation possible entre dynamique naturelle des environnements (et leur capacité de résistance aux dommages et de résilience) et les activités humaines (industrielles ou non). L'objectif global du projet est de répondre à la question " comment adapter , à un coût socio-économique acceptable, les activités minières pour que leur impact reste compatible avec la durabilité des écosystèmes côtiers et littoraux". Pour atteindre un tel objectif, le projet UECOCOT repose sur une approche multi-sites ayant des impacts miniers différents. Dans le Pacifique sud, le site choisi est le lagon de Koné (Nouvelle-Calédonie) à proximité duquel s'est implanté une mine de nickel et touché par des apports de particules riches en éléments métalliques (Ni, Cr, Co, Mn) issues de l'altération des massifs miniers latéritiques développés sur des péridotites. C'est dans ce cadre qu'a eu lieu en février 2018 une campagnes océanographique multidisciplinaire dans le lagon de Koné dont l'objectif était d'acquérir des informations sur : i) les flux hydrodynamiques et biogéochimiques entre la côte, le lagon et l'océan et les connectivités au sein même du lagon, ii) l'état écologique du lagon et son fonctionnement End to End (hydro-bio-géochimique) , iii) les apports miniers directs ou indirects (avec un focus sur les métaux) et leur impact sur le fonctionnement biogéochimique. L'ensemble des résultats acquis doit permettre de valider un modèle numérique de biologie intégrant les aspects physiologiques et comportementaux des organismes (plancton et benthos) liés à la contamination du milieu et à la circulation hydrodynamique au sein du lagon. Il doit en particulier aboutir à une meilleure compréhension du rôle de la barrière récifale sur la régulation hydrodynamique et ainsi permettre d'affiner les prévisions en terme de contamination du lagon suite à une modification de la structure récifale sous l'effet conjugué de contraintes anthropiques et climatiques. Ce projet s'inscrit dans le réseau international AMEDEE (Activité Minière, Environnement, Développement Economique, Ethiques) qui regroupe les programmes de R&D de 40 institutions scientifiques (Colin, 2016)

  • Categories  

    The GeoKarla dataset gathers geophysical and petrophysical data acquired over the Karla impact structure (Tatarstan, Russia). In September 2019, a field campaign on this eroded and buried structure was performed. Magnetic and gravity field observations were done, as well as geological mapping and sampling. Further petrophysical analyses in laboratory were performed on rock samples. All these data reveal - for the first time - a clear but unusual geophysical signature of the Karla impact structure. ==== acknowledgements ====== The associated research project was funded by: Russian Foundation for Basic Research RFBR grant no.18-55-5014 CNRS PRC French program Institutes/Participants: * Aix-Marseille Université, CNRS, IRD, INRAE, Aix-en-Provence, France Quesnel, Y., Rochette, P., Gattacceca, J., Uehara, M. * Institute of Geology and Petroleum Technologies, Kazan Federal University, 4/5 Kremlyovskaya Str., 420008, Kazan, Russia Bezaeva, N.S., Kuzina, D.M., Nasyrtdinov, B.M. * V.I. Vernadsky Institute of Geochemistry and Analytical Chemistry, Russian Academy of Scences, 19 Kosygin str., 119991 Moscow, Russia Bezaeva, N.S. , Badyukov, D.D. * Institute of Physics and Technology, Ural Federal University, 19 Mira Str., 620002 Ekaterinburg, Russia Bezaeva, N.S. Chareev, D.A. * Institute Experimental Mineralogy, Russian Academy of Science, 4 Academician Osipyan Str., 142432 Chernogolovka, Moscow Region, Russia Chareev, D.A. * National University of Science and Technology “MISiS”, 4 Leninsky Prospekt, 119049 Moscow, Russia Chareev, D.A. * Université de Montpellier, CNRS, Géosciences Montpellier, France Champollion, C.

  • Categories  

    L’Observatoire du milieu porté par le GIPREB (Groupement d’Intérêt Publique pour la Réhabilitation de l’Etang de Berre) a pour vocation de suivre depuis 1994 l’évolution hydrologique et biologique de l’étang de Berre (France, Méditerranée). Prélèvement mensuellement en 10 stations de l’étang de Berre au fond et en surface. ================================================================= * Paramètres : Sels nutritifs (NO3, NO2, PO4) ; Ammonium (NH4) ; Ptot/Ntot ; COP/NOP (carbone et azote particulaire); Pigments (Chla/Phéo) ; MES (matières en suspension) * Date de début de la série : juin 1994 * Prélèvement : Bouteille Niskin. Opérateur : GIPREB *Analyse Opérateur : Mediterranean Institute of Oceanography (MIO UMR 7294 CNRS) - Méthode NO3, NO2, PO4 : Colorimétrie (Analyseur automatique) - Méthode NH4+ : Dosage par Fluorimétrie - Méthode Chla/Phéo : Filtration et Fluorimétrie - Méthode COP/NOP (carbone et azote organique particulaire) : Filtration et Analyseur élémentaire - Méthode MES (matiere en suspension) : Filtration et Pesée Autres données HF disponibles au point H12 : Oxygène, Salinité, Température au milieu-fond-surface depuis 2020

  • Categories  

    L’Observatoire du milieu porté par le GIPREB (Groupement d’Intérêt Publique pour la Réhabilitation de l’Etang de Berre) a pour vocation de suivre depuis 1994 l’évolution hydrologique et biologique de l’étang de Berre (France, Méditerranée). Le suivi mis en place au sein de l’Observatoire du GIPREB répond pour l’étang de Berre aux quatre grandes problématiques que sont : - le contrôle des apports par les bassins versants, - le contrôle de l’eutrophisation, - la contamination et - le niveau de réponse des biocénoses et habitats. L’étang de Berre, d’une superficie de 155 km2 et une lagune saumâtre (qualifiée d’« eaux de transitions » au titre de la directive-cadre sur l’eau) située dans les bouches du Rhône (France) . Sa profondeur moyenne est de 6,5 mètres, pouvant atteindre 9 mètres au centre de l’étang. Elle est reliée à la mer méditerranée par le chenal de Caronte au sud et reçoit l’eau des trois rivières que sont la Touloubre, l’Arc et la Durançole. Au sud l’étang de Bolmon (en communication avec l’étang de Berre) reçoit lui les eaux de la Cadière. Ses apports du bassin versant naturel sont complétés par ceux de la chaîne hydro-électrique Durance-Verdon dont les eaux douces sont rejetées sur les rivages nord de l’étang. (CF carte). La population du bassin versant naturel (1 700 km²) de l’étang de Berre s’élève à 600 000 habitants. Les vents sont caractérisés par deux secteurs dominants : N-NW (le mistral est le vent dominant et fréquent) et S-E. L’étang de Berre constitue un milieu eutrophe avec de fréquentes efflorescences algales et des phénomènes récurrents d’appauvrissement ou de disparition de l’oxygène de ses eaux. - informations sur l'étang de Berre : https://etangdeberre.org/comprendre/generalites-sur-letang-de-berre/ Bases de données mises à disposition : ============================== - Hydrologie : • Haute Fréquence en une station (H12) depuis 2020 : S, O2, Température à trois profondeurs (surface – milieu – fond) • Prélèvement mensuel en 10 stations en surface et fond depuis 1994 : O2, NH4, NO2, NO3, PO4, SiOH4, Nt/Pt, COP/NOP, MES, Chla/Pheo • Profil de sonde mensuel en 10 stations depuis 1994 : S, O2, T°C - Espèces benthiques depuis 2002 : Prélèvement mensuel en 8 stations - Phytoplancton : Prélèvement mensuel en 2 stations - Macrophytes depuis 2001 : Comptage annuel des macrophytes sur 31 transects - Herbier de Zostère depuis 2004 : Cartographie annuelle de tous les herbiers dans l’étang (format .shp)