From 1 - 10 / 10
  • Categories  

    Une infrastructure de recherche européenne de mesure des concentrations atmosphériques des gaz à effet de serre et des flux de carbone sur les écosystèmes et l’océan. La tour ICOS (pour Integrated Carbon Observation System) installée à l'Observatoire de Haute Provence (OHP), haute de 100 m est une antenne régionale du dispositif permettant d’étudier la place de la forêt méditerranéenne dans le bilan de carbone. Elle est équipée d’instruments à trois niveaux (10, 50, 100 m). Le réseau est doté de 3 types de stations réparties sur le territoire : continentales, côtières et de montagne. Chacune de ces stations mesure les paramètres suivants : * température, direction et vitesse du vent, pression atmosphérique, humidité * CO2, CH4, CO, H2O * hauteur de couche limite atmosphérique (lidar) Les objectifs scientifiques de ce programme européen sont de : * tracer les flux de carbone en Europe et dans les régions adjacentes par observation des écosystèmes, de l'atmosphère et des océans à travers des réseaux intégrés, * fournir les observations à long terme nécessaires pour comprendre l'état présent et prévoir le comportement du carbone global et des émissions des gaz à effet de serre, * surveiller et évaluer l'efficacité de la séquestration du carbone et/ou de la réduction des émissions de gaz à effet de serre sur la composition globale de l'atmosphère, en prenant en compte les sources et les puits par région géographique et par secteur d'activité. L'infrastructure ICOS permet d'accueillir des chercheurs pour des campagnes de recherches

  • Categories  

    OBJECTIF – Mesures des flux de matières d’origine atmosphérique en mer Méditerranée dans le cadre du réseau MOOSE Mesures en réseau avec cap Béar et cap ferrat Le milieu marin est de plus en plus soumis à l’influence anthropique, très directement sur la frange littorale, mais également au large par les retombées atmosphériques qui peuvent se propager très loin. La Méditerranée étant une mer oligotrophe, c’est-à-dire pauvre en élément nutritifs, tout apport d’éléments peut être un facteur de développement biologique significatif. Par contre l’apport de contaminants et de polluants par voie atmosphérique peut être un facteur perturbant ou inhibant l’écosystème. Le site du Frioul offrant l’opportunité de quantité les retombées atmosphériques dans la zone côtière, le Service d’Observation du MIO a proposé d’utiliser ce site pour installer des collecteurs de retombées atmosphériques. Collecteur de retombées atmosphériques sèches et pluies (MTX Italia) installé sur une plateforme dans l’enceinte du sémaphore de Pomègues Un collecteur de type MTX permet de récupérer les retombées sèches et les retombées humides (pluies) séparément. Parallèlement, un système de pompage en continu des aérosols a été mise en place dans la pièce supérieure du sémaphore. Il est composé de pompes à vide reliées à un compteur qui aspire en continu l’air qui est filtré sur un filtre disposé à l’extérieur. La collecte des échantillons est assurée chaque semaine par un opérateur du MIO. Par ailleurs le MIO assure le traitement et l’analyse de la matière récoltée. Les éléments suivants, source de fertilisation du milieu marin sont déterminés : - Azote total - Phosphore total - Carbone total - Formes solubles de l’azote (nitrate, nitrite, ammonium) - Formes solubles du phosphore (orthophosphates) - Formes particulaires de l’azote, du phosphore et du carbone. SITE : Iles de Pomègues - Sémaphore du Frioul PROGRAMME DE RATTACHEMENT - Mediterranean Oceanic Observing System on Environment : MOOSE - Labellisation : SOERE - INSU - Financement : SOERE – INSU – Ville de Marseille RESPONSABLE LOCAL: - Patrick Raimbault DISPONIBLITE DES DONNEES : - Base de données SEDOO: http://mistrals.sedoo.fr/MOOSE/ PARTICIPANTS : - M. Fornier : collecte - V. Lagadec analyses chimiques - P. Raimbault : analyses élémentaires PARTENAIRES - MOOSE - CHARMEX- Ville de Marseille – Parc des îles du Frioul - OSU de Villefranche et de Banyuls

  • Categories  

    The dataset gives the variations of several climatic variables on the 0–10,000 year BP period by increment of 100 year. The variables are reconstructed using pollen data and an inverse vegetation model (BIOME4). The variables are expressed in term of anomalies according to their present reconstructions (0–100 years BP). The resolution of 100 years is certainly not reached for all the pollen diagrams used in the reconstruction. It is rather a maximum resolution. In reality, the time-series at that time step are rather smoothed and it should be unrealistic to interpret events with a length inferior to several centuries. Details are given in Guiot, J., Kaniewski, D., 2015. The Mediterranean Basin and Southern Europe in a warmer world: what can we learn from the past ? Frontiers in Earth Science, 3, 'http://dx.doi.org/10.3389/feart.2015.00028'.

  • Categories  

    Point vector file representing the sampling sites of atmospheric particles on tree leaves. Sampling performed in 2005. Contact : Y. Noack (CEREGE).

  • Categories  

    Survey of water level of Azigza lake and meteorological data.

  • Categories  

    Point vector file representing the sampling sites of atmospheric particles on tree leaves. Sampling performed in 2009. Mineral phases analysis of : boehmite, mullite, gibbsite, bayerite, calcite, dolomite, corundum. Contact : Y. Noack (CEREGE).

  • Categories  

    Point vector file representing the sampling sites of atmospheric particles on tree and ground leaves. Sampling performed in 2003. Contact : Y. Noack (CEREGE).

  • Categories  

    The observatory of the Réal Collobrier basins was set up in 1967 to improve the knowledge of particular hydrological phenomena in the Mediterranean area. Located in forest and rural areas on metamorphic soils of the Massif des Maures in the Var, it is a landmark of regional hydro-climatology. This laboratory is used to develop research on improving the knowledge of Mediterranean hydrology, with a monitoring of rainfall (currently 17 raingauges) and flow (7 water level recorders) on a 70 km² basin, since more than 50 years. Since 2015 the watershed has integrated the SOERE RBV and IR OZCAR. New measuring instruments have been set up (multi-parameter probes, meteorological station, water temperature, automatic sampler, etc.). Scientific objectives around the observatory include the study of flash floods, availability of water resources, study of the interaction between vegetation and the water cycle, knowledge of spatial variability of hydrometeorological processes. These interdisciplinary research axes call for hydrology, soil physics, geomorphology, hydrogeology and biochemistry contribute to the improvement of knowledge, the development of tools and methods in the field of rainfall and climatology, and also to the improvement of the understanding and the modelling of the flows. ---- L'observatoire des bassins de Réal Collobrier a été créé en 1967 pour améliorer la connaissance de phénomènes hydrologiques particuliers en Méditerranée. Situé en forêt et en milieu rural sur les sols métamorphiques du Massif des Maures dans le Var, il est un repère de l'hydro-climatologie régionale. Ce laboratoire permet de développer la recherche sur l'amélioration des connaissances en hydrologie méditerranéenne, avec un suivi des précipitations (actuellement 17 pluviomètres) et des débits (7 enregistreurs de niveau d'eau) sur un bassin de 70 km², depuis plus de 50 ans. Depuis 2015, le bassin versant a intégré le SOERE RBV et l'IR OZCAR.

  • Categories  

    As part of the EUREC4A-OA project (H. Bellenger, S. Speich, LMD), which is the French oceanographic component of the larger EUREC4A field experiments, the “flux mast” national instrument was installed on the Reseach Vessel R/V Atalante from Genavir. The flux mast holds instruments that measure atmospheric turbulence and meteorological variables. The collected data are used to estimate the turbulent fluxes of momentum and heat at the air-sea interface. Specifically, the flux mast instruments measure air pressure, air temperature, humidity, air refraction index, H2O, the three components of the wind vector, and the upward and downward solar and infrared radiation fluxes. The fluxes calculated are the latent and sensible heat fluxes, and the friction velocity. DOI : https://www.seanoe.org/data/00661/77341/

  • Categories  

    Sortie du modèle atmosphérique WRF et Meso-NH